Elles sont entre quinze et vingt.
Femmes.
Une pianiste s’invite parfois. Et en seconde partie de concert, comme dans la chanson, on accorde l’aumône à l’accordéon : une chaise, un pupitre, et le musicien qui va avec.

La base du répertoire est classique : essentiellement la musique des XIX et XXème siècles, avec quelques incursions dans le Moyen âge, par exemple chez Hildegarde von Bingen. Sans oublier un intérêt particulier pour les œuvres d’aujourd’hui.

"Mais… chanter
Rêver, rire, passer, être seul, être libre
Avoir l’œil qui regarde bien, la voix qui vibre"
L’énergie des chants du monde

C’est une passion plus récente, celle des musiques traditionnelles qui apportent au chœur une énergie très particulière, un lien aux racines, aux traditions, au rythme et à la danse. A la recherche aussi, nécessaire pour retrouver l’esprit d’une musique moins écrite. Le chœur avoue une préférence pour les pays des Balkans, Bulgarie, Serbie, Croatie, Grèce, Macédoine. Mais aussi pour les chants tziganes ou séfarades, que le public plébiscite souvent.Marie-Josée Pacqueteau

Les Plurielles aiment donc mélanger les époques, les styles, les cultures, au grand plaisir de la musique et de l’auditeur. Elles aiment surprendre : un programme pour voix de femmes et un piano, c’est une couleur spéciale, une poésie rajoutée, ce qu’il faut de gravité, et l’envol assuré. Un peu comme « un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s