Chanter par cœur : pourquoi, comment ?

Par CHB

En tout premier, et pour motiver les troupes : les avantages, intérêts et bénéfices

+ De liberté, hors du cadre de la partition.
+ De disponibilité et de réactivité pour s’adapter à des demandes (du chef de chœur/d’orchestre ou des musiciens), à des acoustiques ou à des aléas spécifiques.
+ D’écoute des autres (chanteurs, musiciens) pour une harmonie au top.
+ De créativité pour l’interprétation (s’il s’agit d’un solo, sinon, quelques précautions s’imposent).
+ De connivence et de communion avec le chef de chœur, les autres interprètes et le public.
+ De plaisir au final pour tous !

Et pour joindre l’utile à l’agréable : une mémoire renforcée, nos neurones nous remercient…triche

En second lieu, il faut bien aborder le côté obscur de la force :

C’est un fait, nous n’avons pas tous les mêmes facilités d’apprentissage par cœur. Cela demande répétition et concentration, et c’est d’autant plus facile que l’on est intéressé par ce que l’on doit apprendre. On peut aussi apprendre en petit groupe, ça peut être rigolo. Et pour apprendre, il faut croire en soi, en ses possibilités. Yes you can !

Ce qu’il faut mémoriser :

Les paroles
C’est plus difficile si elles sont dans une langue étrangère. La musique des mots, l’esprit général de la pièce qui stimule notre imagination, nos émotions peuvent alors aider notre mémoire.
La mélodie
L’écoute d’un ou plusieurs enregistrements est un bon moyen d’apprendre.
– Le rythme
– Les nuances
– Le tempo
– Le phrasé
 et dans le cas du chant choral, l’harmonie, et les moments où certaines voix « ont le chant ». Ces éléments seront plutôt « calés » en groupe.

Une fois ce travail à haute valeur ajoutée effectué, le « gravage sur le disque dur » va se faire tout seul, pour peu que nous nous répétions la chose à tout moment perdu ou opportun au quotidien (au volant, sous la douche,…)
Facile à dire, certes, mais ça paye (cf les arguments sus-nommés, et en tous cas j’ai testé pour vous)!

Alors, chiche ?

Je demandais aux acteurs que le texte soit su par cœur dès la première répétition. Par cœur : selon leur cœur. Comme ils aiment ; comme ils rêvent.
Daniel Mesguich, in Vie d’artiste, entretiens avec Jocelyne Sauvard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s