Chanter par cœur : pourquoi, comment?…suite

Par M-T D.

Chanter par cœur, nous y tenons, mais quel travail… Voici quelques pistes pour nous guider dans l’apprentissage.

atushi

La mémoire n’a pas simplement une fonction de réception mais de relation à l’avenir.

Pour mémoriser il faut avoir un projetc’est-à-dire placer dans l’avenir les acquisitions du moment. La choriste, par exemple doit se voir sur la scène en train de chanter au moment où elle apprend sa partition. Ce geste mental, cette projection dans l’avenir sont indispensables, mais pas suffisants, il faut y ajouter le travail de mémorisation. Lire la suite

Chanter par cœur : pourquoi, comment ?

Par CHB

En tout premier, et pour motiver les troupes : les avantages, intérêts et bénéfices

+ De liberté, hors du cadre de la partition.
+ De disponibilité et de réactivité pour s’adapter à des demandes (du chef de chœur/d’orchestre ou des musiciens), à des acoustiques ou à des aléas spécifiques.
+ D’écoute des autres (chanteurs, musiciens) pour une harmonie au top.
+ De créativité pour l’interprétation (s’il s’agit d’un solo, sinon, quelques précautions s’imposent).
+ De connivence et de communion avec le chef de chœur, les autres interprètes et le public.
+ De plaisir au final pour tous !

Et pour joindre l’utile à l’agréable : une mémoire renforcée, nos neurones nous remercient… Lire la suite